L’intérêt supérieur de l’enfant est de connaître sa filiation biologique